Thierry Henry, un phénomène économique explications




L’arrivée de Thierry Henry à la barre de l’Impact de Montréal va au-delà des limites du monde du sport. Cette vedette internationale du ballon rond a accepté de nombreux contrats publicitaires au cours de sa carrière.

Pepsi, Heineken, Puma ou encore Citroën ont misé sur Thierry Henry par le passé pour faire partie de leurs campagnes publicitaires. Cela témoigne de l’attractivité de cet athlète dans le monde économique et les milieux financiers.

«Thierry Henry, c’est une des rares personnalités sportives, notamment à cause de ses commandites avec Nike, qui a débordé du cadre du soccer. Il a établi une notoriété mondiale et internationale. D’ailleurs, la nouvelle de son embauche a fait le tour du monde. C’est un très grand coup», a dit Mathieu Bédard, président de Camden.

Au printemps dernier, Joey Saputo, le propriétaire de l’équipe, indiquait avoir pour objectif d’amener du prestige à l’Impact pour attirer des gens au stade Saputo.

«Il y a peu de gens qui vont voir un événement sportif, quel que soit le sport, pour voir l’entraîneur, mais il n’en demeure pas moins que ça crée un engouement qui va faire en sorte que cela va paraître aux guichets», a expliqué Jean Gosselin, spécialiste en marketing sportif

Par ailleurs, la fortune de Thierry Henry est évaluée entre 60 et 180 millions de dollars, selon différents spécialistes. Notamment, il possède un triplex à Manhattan d’une valeur de plus de 15 millions de dollars.

source