RCA: Paris se venge de Moscou (Zoom Afrique)




RCA : l’Occident veut emboîter le pas à la Russie
https://www.presstv.com/French/Section/360/

Dans ce numéro de Zoom Afrique :

L’actualité en Afrique :

Zambie/Zimbabwe : GE et Power China entameront la construction de la centrale électrique de Batoka Gorge en 2020

Le Cameroun attend des recettes douanières de près de 900 milliards de FCFA en 2020

Soudan du Sud/Soudan : rencontre au sommet pour les conditions de réouverture de nouveaux champs pétroliers

Les analyses de la rédaction :

Centrafrique : l’Occident veut emboîter le pas à la Russie

En Centrafrique, à Bangui, de nouvelles attaques ont eu lieu, relayées par les médias mainstream, avec un bilan de 4 morts et 26 blessés dans le quartier stratégique du PK5.

Ce sont les premiers combats d’une telle intensité dans la capitale depuis l­a signature de l’accord de paix en février dernier. Suite à cela, la MINUSCA affirme avoir déployé des patrouilles dès mercredi soir et des renforts jeudi matin. La MINUSCA a de plus annoncé travailler « en étroite coordination avec les Forces de sécurité intérieure qui ont aussi déployé des éléments dans les quartiers environnants afin d’éviter tout débordement et effet de contagion ». Les tirs se sont arrêtés en début d’après-midi. Hier soir, des médiations étaient en cours pour tenter d’apaiser la situation. Bien évidemment, ce n’est pas les patrouilles de la MINUSCA qui ont arrêté ces attaques. Selon RFI, cette attaque aurait subitement démarré suite à un différend concernant une certaine taxation sur l’essence. Un groupe d’auto-défense aurait taxé du carburant à un commerçant, mais il semble plutôt aberrant d’y consacrer tout un article dans RFI. Par contre, il faut savoir que ces fameux groupes d’auto-défense sont particulièrement dans la ligne de mire de l’Occident. Non seulement ils sont installés dans une zone où la Russie est très présente, mais en plus, l’Occident attend avec impatience le désarmement de ces groupes, qui ont l’air de sérieusement gêner les Occidentaux. Ce qui fait que le moindre couac dans la région fera l’objet d’un article dénigrant, visant à compromettre la présence russe, les démarches entrepris par le gouvernement de Touadéra afin de rétablir la paix et faire redécoller le pays et surtout l’indépendance de la RCA.

Ghana : la réponse au concessions du président ghanéen lors de la réunion à l’Élysée

Ce jeudi, le président français, Emmanuel Macron, recevait à l’Élysée son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo. La manœuvre de la France consistait surtout à de nouveau faire face au président ghanéen Nana Akuffo Addo.

À cette occasion, quelque 400 personnalités des diasporas africaines ont été invitées pour un débat où l’économie a eu une large place. Le président ghanéen a surtout commencé à faire l’éloge de la Chine, en disant que la Chine s’est développée indépendamment,­ et l’Afrique doit en faire autant. Des propos provocants lors de ce rendez-vous à l’Élysée qui rappellent surtout la visite du président français Emmanuel Macron à Accra. Malgré l’éloge du président Macron à propos du français parfait du président ghanéen, Nana Akuffo Ado a tout de même parlé en anglais lors de cette réunion. ­­­­

Lors de ces échanges, principalement en anglais, les deux présidents ont insisté sur le dynamisme des échanges et sur le rôle d’ambassadeur de la diaspora. « Les diasporas ont un rôle essentiel. D’abord parce que je pense que l’on n’a pas assez travaillé avec nos propres diasporas­ alors que c’était une chance. Et quand on veut travailler avec tous les pays d’Afrique et dire que l’on veut repenser ce partenariat, le refaire différemment, nos diasporas sont un formidable levier. Parce qu’elles connaissent les codes, elles ont les accès et elles sont nos meilleurs ambassadeurs et la meilleure façon sur le plan culturel, sur le plan économique, sur le plan sportif, sur le plan politique de dire comment la France et l’Europe peuvent mieux travailler avec l’Afrique », a déclaré en préambule le président Macron.

Côte d’Ivoire : les dessous de la visite du président Ouattara à Paris

Suite à la visite du président ivoirien, Alassane Ouattara à Paris, des manifestations étaient prévues contre le président ivoirien. Que cache réellement la nouvelle visite du Président Ouattara en France ? L’analyse du géopoliticien Luc Michel.

source